Voiles d'ombrage - Implantation

 

 

 

Voiles d'ombrages : Implantation

Orientation du soleil

Anticipez les mouvements du soleil. En été, en hiver, d'Est en Ouest, et en fonction de l'heure de la journée.

 

Si vous projetez une installation dans un environnement que vous connaissez, cela devrait être aisé.

 

En revanche, dans le cas de l'acquisition d'un nouveau logement par exemple, munissez-vous d'une boussole pour optimiser l'implantation de votre voile d'ombrage.

 

Consultez-aussi les ressources ci-dessus :

http://www.dickson-constant.com/extra/idealshade/Fr/

http://www.markilux.com/fr/sonnenkompass.html

http://www.stobag.com/int/fra/planificateur-dombre/

Il s'agit de deux simulateurs d'ombre solaire.

Le premier est édité par le tisseur français DICKSON, le deuxième par le fabricant de stores allemand MARKILUX, et le troisième par STOBAG, fabricant suisse de stores.

Ils vous permettent l'un comme l'autre d'anticiper en fonction de votre lei de résidence et de la surface de votre protection solaire, la projection de l'ombre portée au sol.

 

Même si le cas des voiles d'ombrages triangulaires n'est pas prévu, vous pouvez avoir une bonne idée de l'ombre portée crée, et de son cheminement au fil de la journée d'une par et des saisons d'autre part.

 

Nous vous recommandons d'utiliser le simulateur proposé par MARKILUX, car il propose une animation dynamique visuelle qui permet de prendre conscience des mouvements du soleil tout au long de la journée. (Jouez sur la vitesse de défilement).

 

Faites une simulation aux dates des solstices  21 juin et 21 décembre, piur avoir une représentation des amplitudes maximales.

 

Considérez les aspects suivants :

 

Le soleil chemin passe d'est en ouest tout au long de la journée.

 

C'est le 21 juin de chaque année que le soleil est au plus haut dans le ciel. C'est le solstice d'été. Ce jour là, le soleil sera à son point culminant, c'est à dire le plus haut dans le ciel, quasiment vertical au-dessus de votre tête, et l'ensoleillement sera le jour le plus long de l'année.

 

C'est au sud que le besoin de protection solaire est le plus important. L'été la puissance du soleil est d'environ1200w/m² !

  

Les dimensions

Considérez les points suivants au moment de dimensionner votre voile d'ombrage :

En matière de protection solaire, la devise est : "Qui peut le plus peu le moins". Pensez grand, large et spacieux.

 

Dimensionnez votre voile d'ombrage de la manière la plus généreuse qui soit, en considérant toujours la projection de l'ombre portée. On cherche en effet à créer une ombre portée au sol, et non sur les murs.

 

Préférez une voile rectangulaire à une voile triangulaire. L'ombre portée n'en sera que plus importante.

 

Envisagez de positionner plusieurs voiles pour augmenter la surface couverte, et aller chercher des angles qui seraient difficilement atteignables autrement avec une seule voile d'ombrage.

 

L'évacuation des eaux pluviales

Que va t'il se passer en cas de pluie ou d'orage ? N'êtes-vous pas en train de fabriquer une piscine suspendue ?

Considérez les aspects suivants :

 

C'est la tension exercée sur la voile qui dans une large mesure empêcher la formation de poches d'eau.

L'eau est l'ennemi des voiles d'ombrages : Une voile mal implantée peut rapidement recueillir jusqu'à 300 litres d'eau, ce qui représente un poids de 300kg ! Les supports et points d'ancrage vont-ils le supporter ?

 

Donnez une pente à votre voile d'ombrage, de manière à ce que l'eau s'évacue naturellement en ruisselant. Pour les voiles triangulaires, une pente de 15% est recommandée (i.e 15cm par mètre). Si votre voile fait 5 mètres de long, le point le plus haut sera implanté à (5 x 15) = 75cm plus haut que le point le plus bas. C'est de surcroît très esthétique car cela donne un mouvement à la voile. Même chose en largeur : Si votre voile mesure 3 mètres de large, prévoyez d'implanter le point latéral le plus haut à (3 x 15) = 45cm de différence de hauteur du point le plus bas.

 

Evacuez l'eau le plus loin possible de l'habitation, vers un drain, un caniveau, un puisard, ou un regard.

 

Les supports et points d'ancrage

Existe t'il des supports sur lesquels vous allez pouvoir implanter les points d'ancrage de votre voile d'ombrage ? (Murs, piliers, poteaux , toitures, pignons de façades  etc...)

Dans le cas contraire, vous devrez implanter des poteaux métalliques ou en bois.

Considérez les aspects suivants :

 

La nature du support

 

La nature du support est aussi importante que l'ancrage lui-même. S'agit 'il de béton armé, de parpaings, de briques, de pisé, de bois, ou de toute autre matériau ? Vous devez impérativement le savoir.

Le matériau est-il en bon état, sain et sec, homogène sur toute la profondeur de l'ancrage envisagé ? Des sondages et/ou carottages peuvent vous aider à le déterminer.

Si vous ne savez pas trop, demandez conseil et assistance à une bureau d'études techniques ou à un architecte.

 

La fixation au support

 

En fonction de la nature du support, vous allez choisir un ancrage adapté : Scellement chimique ou pas, chevillage, boulonnage, vissage, etc...

Celui-ci en fonction de sa profondeur d'une part et de la nature du support d'autre part sera dimensionné pour résister à une certaine force de traction et/ou de cisaillement.

Les forces que peuvent supporter les fixations sont différentes selon que l'on parle d'arrachage ou de cisaillement. Pensez-y au moment de concevoir vos points d'ancrage.

Si vous ne savez pas trop, demandez conseil et assistance à une bureau d'études techniques ou à un architecte.

 

Montage et démontage

Votre voile d'ombrage n'a pas vocation à rester implantée toute l'année. C'est en hiver que les aléas climatiques sont les plus importants. Les températures sont plus basses, le gel peut apparaitre, la neige, et les quantités de précipitation augmentent sensiblement.

 

Même si votre voile d'ombrage peut l'endurer, vous augmenterez considérablement sa durée de vie si vous prenez soin de la démonter à la fin de la belle saison, et si vous la remettez en place au printemps.

 

Prévoyez un système de fixation facile à décrocher / raccrocher, c'est à dire amovible et non pas permanent.

 

Des ridoirs ou tendeurs sont une solution parfaitement adaptée à cette usage. Iles permettent de mettre en tension ou de détendre la voile d'ombrage.